Conférence GEOSFT

logo 4 carte afrique satelliteok

Conférence internationale GEOSFT. L'observation par satellite en Afrique Centrale et de l'Ouest : de la forêt au carbone, de la recherche aux stratégies nationales REDD+
21-24 Octobre 2014, Hôtel Franco, Yaoundé (Cameroun)

Organisée par l'Institut de recherche pour le développement (IRD) et IGN France International (IGNFI) sous le Haut parrainage du Ministre de l'environnement, de la protection de la nature et du développement durable (MINEPDED) et du Ministre des forêts et de la faune (MINFOF) du Cameroun avec le soutien de l'Agence française de développement (AFD), et du Fonds français pour l'environnement mondial (FFEM), cette manifestation a rassemblé plus de 170 participants venus de 15 pays, dont 10 pays africains représentés (Côte d'Ivoire, Cameroun, Togo, Gabon, Congo, RDC, RCA, Tchad, Bénin, Burkina Faso).

L'objectif général de la Conférence GEOSFT était d'organiser une rencontre scientifique et technique entre experts, chercheurs, enseignants, acteurs d'ONG ou de bureaux d'études, et services techniques des institutions publiques ayant des intérêts dans l'utilisation des données satellitaires pour la cartographie et le suivi du couvert forestier, les pressions qui s'exercent sur les forêts et l'impact des changements. Il s'agissait précisément d'offrir un cadre de concertation pour sensibiliser, former et échanger sur les expériences menées, les besoins des utilisateurs et les perspectives opérationnelles des données et produits élaborés : L'observation par satellite en Afrique Centrale et de l'Ouest, de la forêt au carbone, de la recherche aux stratégies nationales REDD+.

La conférence a permis de confronter les différents travaux menés par les porteurs de projets et les besoins ou attentes des utilisateurs des données et informations produites, en particulier les Coordinations nationales REDD+ et les services techniques en charge du suivi des forêts. Aux communications scientifiques et techniques ont été associés des ateliers de réflexion impliquant la communauté scientifique, la société civile, les services techniques des administrations nationales et les décideurs sur les thèmes tels que : les conditions d'accès durable aux données, les verrous scientifiques et techniques pour la mise en œuvre de dispositifs de suivi opérationnels, les capacités en place et les filières de formation, les approches nationales et régionales, les pistes et actions nécessaires pour faciliter la dissémination, la valorisation et l'appropriation des recherches menées.

Les échanges et recommandations de la Conférence ont permis d'apporter d'une part une contribution à l'amélioration des processus de mise en place des politiques publiques liées au secteur des forêts et d'autre part de mieux évaluer les capacités nationales existantes et déterminer ainsi les besoins les plus urgents en matière de renforcement de capacités techniques et technologiques.

En savoir plus :

 

Scroll to top